Les bons plans pour payer moins d’impôts

Comment réduire ses impôts ? Une question dont la réponse captiverait l’attention de différents sujets. Pour la majorité, les impôts sont une source d’angoisse car c’est une charge dont on ne peut pas se passer. Heureusement, il existe quelques solutions pratiques pour parvenir à alléger sa fiscalité.

Réduire ses impôts en investissant dans un immobilier locatif défiscalisant

Pour réduire ses impôts, il est essentiel de recourir aux lois de défiscalisation. Elles ont été mises en place par le gouvernement afin de venir en aide aux investisseurs. Au premier rang se trouve la loi Pinel qui a connu un prolongement jusqu’au 31 décembre 2021 (décision de la loi de finances pour 2018). Il faut toutefois noter qu’il existe des conditions d’éligibilité à ce dispositif. Si ce premier mécanisme est consacré à l’achat d’un logement neuf, un autre dispositif défiscalisant est dédié à ceux qui optent pour un logement meublé. Il s’agit de la loi Bouvard avec laquelle on a la possibilité d’avoir une réduction d’impôt de 11%. Pour un LMNP ou loueur meublé non professionnel, une récupération de la TVA est disponible avec le dispositif. Un autre dispositif dénommé Anah consiste à faire louer son logement à un prix abordable pour une durée de 6 ans. Il permet ainsi de profiter d’une déduction fiscale de   15 % jusqu’à 70%. Pour comprendre comment réduire ses impôts, rendez vous sur reduire-ses-impots.net.

Réaliser des travaux d’économie d’énergie

Pour les contribuables qui se demandent comment réduire ses impôts, le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique) lancé depuis 1er septembre 2014 peut être une réponse à cette interrogation. Il s’applique sur les dépenses relatives au renouvellement énergétique. La rénovation éligible est pour une résidence principale qui existe depuis plus de deux années. La réduction d’impôt s’élève donc jusqu’à 30%. Les travaux éligibles sont notamment :

–          L’installation d’une chaudière à condensation ;

–          L’isolation thermique ;

–          l’acquisition d’équipement de chauffage ;

–          le montage d’une borne de recharge de voitures électriques

Pour un célibataire, son investissement ne doit pas être au-delà des 8 000 euros. Pour un couple, la somme doit être inférieure ou égale à 16 000 euros. Pour l’accomplissement des travaux, il est obligatoire d’embaucher un professionnel certifié RGE. Tous les matériaux employés doivent également répondre aux exigences techniques imposées. Pour bénéficier du CITE, il est aussi essentiel de faire la déclaration de la somme investie dans un délai préétabli par l’administration fiscale. En cas de doute, il convient de s’informer davantage sur le dispositif.

Faire un don

Afin de réduire ses impôts, un contribuable peut faire un don à un organisme de son choix. Cela peut être une somme d’argent ou encore une cotisation. Il se peut aussi que le don soit en nature et dans tous les cas, aucun dédommagement n’est possible. Si une association offre des cadeaux, des cartes de vœux, etc., on ne les compte pas comme étant des compensations. Pour que la déduction d’impôt ait bien lieu, l’organisme sélectionné doit être à but non lucratif. Les associations admissibles sont celles qui contribuent à la protection de l’environnement et celles qui participent à la valorisation de la richesse artistique. Divers organismes sont aussi concernés à savoir ceux qui réalisent une activité (cinéma, chorégraphie, etc.) au profit du grand public et les associations d’aide humanitaire. Le taux de la réduction d’impôt est alors de 66% du montant du don et il faut que la somme versée soit égale à 20% du revenu imposable. Et pour un don de 529 euros, la réduction s’élève à 75%. Il faut cependant respecter des conditions comme la déclaration de revenus et le retrait d’un reçu auprès de l’organisme qui a bénéficié du don.