Comment devenir propriétaire et investir ?

Investissement locatif

Publié le : 03 septembre 20205 mins de lecture

Il existe de nombreuses raisons pour se lancer dans un investissement locatif : pour avoir un complément de revenu, préparer sa retraite ou se défiscaliser. Pourtant, tout le monde n’a pas les bonnes situations et les moyens  pour acheter un bien immobilier. Il n’est pas facile de devenir propriétaire surtout si on habite dans une grande ville, car ses prix sont élevés. Comment donc devenir propriétaire et investir ? Est-il possible d’investir dans l’immobilier en étant locataire ? Quels sont les avantages de l’investissement locatif ? Voici les réponses.         

Comment devenir propriétaire de sa propre résidence principale ?

Le meilleur moyen pour se lancer à investir dans l’immobilier est de devenir propriétaire de sa propre résidence principale. Acheter le logement où l’on vit est une bonne solution, car une résidence principale offre certains avantages fiscaux. Pour cela, il peut être intéressant d’y rester pendant quelques années. Investir dans la pierre est aussi une bonne idée, car les taux sont tellement bas notamment que l’investisseur va défiscaliser les intérêts du prêt. En effet, empruntant pour s’engager dans la pierre est une occasion pour créer un patrimoine immobilier. Votre capacité d’emprunter dépend de votre situation personnelle et professionnelle, des loyers dans le quartier ciblé pour investir, des prix en m2. Dans l’investissement locatif, il n’est pas toujours obligatoire de mettre tout son apport personnel dans l’opération. Cependant, posséder un apport reste un moyen pour obtenir son crédit. Si votre fonds personnel n’inclut pas dans l’opération, vous pouvez l’utiliser quand même pour mesurer la gestion patrimoniale du bien comme les charges, travaux, taxes… Si vous projetez de réaliser un investissement locatif, vous devez monter votre technique d’épargne chaque mois. Vous pouvez trouver plus d’information en cliquant ici.

Investir dans l’immobilier en restant locataire

En outre, même en devenant propriétaire, il est possible également d’investir dans l’immobilier en restant locataire. Ceci présente des avantages pour ceux qui déménagent souvent. Ils ont la liberté de changement et de mouvement qui peut être utile pour son évolution professionnelle. Il suffit de respecter le préavis de la location pour pouvoir sortir rapidement dans une autre région, une autre ville ou même dans un autre pays. Beaucoup de particuliers n’ont pas la possibilité d’acheter leur résidence principale à cause du prix trop élevé. C’est pour cette raison qu’ils s’orientent vers l’investissement locatif afin de profiter des taux bas ainsi que des dispositifs fiscaux en solidité en restant locataires dans son quartier. Les investisseurs dans ce type de projet immobilier sont plus en plus jeunes. Il est important d’évaluer la rentabilité locative brute et nette avant de se lancer dans ce type d’investissement locatif. Pour savoir le rendement locatif brut, vous devez d’abord connaître le loyer mensuel que vous aurez la possibilité de dégager. Ensuite, le multiplier par 100, puis le diviser par le coût d’achat du bien.     

Quels sont les avantages de l’investissement locatif ?

L’investissement locatif présente de nombreux avantages. Le premier d’entre eux, c’est le moyen d’assurer un revenu pour l’avenir. C’est la solution idéale pour compléter sa retraite. L’investissement dans l’immobilier permet aussi d’habiter le bien immobilier durant ses vieux jours, voire à l’ouverture de la période de location obligatoire. L’investisseur loue le bien avant de pouvoir l’habiter. Pourtant, il est indispensable de s’assurer que le prêt immobilier sera payé avant la fin de la vie active pour que le placement soit rentable. Vous pouvez attribuer également votre logement à votre proche avec un loyer attractif. L’investissement locatif devient ainsi un moyen d’aider ses proches. De plus, il pourrait réduire également les impôts à payer par différent mécanisme. À titre d’information, les intérêts d’emprunt concernant l’acquisition, construction, la réparation, ou l’amélioration du bien dans certains régimes fiscaux sont déductibles de vos impôts.

 

Plan du site